Services Externalises - Logistique, Supply Chain outsourcing

L'externalisation de la distribution physique (ou d’une partie de celle-ci) ne doit pas être considérée comme un simple achat de services logistiques, mais doit être perçue comme un choix stratégique avec des retombées importantes sur les coûts de fonctionnement et sur le niveau de service fourni au client. Le succès dépend des spécificités de l’entreprise, de la précision du projet d’externalisation et de la manière dont est géré l’appel d’offres relatif à la fourniture du service logistique.

L'externalisation de la distribution physique peut concerner:

  • le transport
  • le magasin/entrepôt (stockage et manutention)
  • les activités de main d’œuvre du magasin/entrepôt (autrement dit, les structures sont celles de l’entreprise et seule la partie concernant le personnel impliqué est externalisée, principalement à une coopérative)
  • l’ensemble du processus de distribution physique des marchandises (stockage, manutention et transports)

Simco grâce à son expérience plus que trentenaire a mis au point une stratégie bien consolidée pour gérer les appels d’offres logistiques permettant à ses clients de réaliser des opérations d’externalisation réussies.

L’EXTERNALISATION DE LA SUPPLY CHAIN

La méthode Simco est divisée en six étapes :

1. L'audit pour connaître les besoins du client

La première étape vise à réaliser un audit de la Distribution afin de définir précisément la situation actuelle en termes de coûts soutenus et de niveau de service fourni. On recueille tout d’abord les données (flux, stocks, coûts, niveau de service) de manière exhaustive, fiable et détaillée. Après, ces données sont interprétées et vérifiées pour être ensuite analysées et représentées (sous forme de tableaux, de graphiques et de tableaux de bord faciles à comprendre).

2. Le choix du bon prestataire

L’étape suivante consiste au moyen d’une étude attentive du secteur à sélectionner les prestataires afin de déterminer la liste de ceux à impliquer dans l’appel d’offres. On effectue de véritables audits des prestataires, soit sur leur entreprise (références, couverture géographique, forme de la société, etc.), soit sur les prestations logistiques (spécialisations, qualité/dimension/localisation des magasins, capillarité du réseau, etc.) en vue de rédiger un tableau de bord comparatif et pondéré.

3. Le "Cahier des Charges technico-logistiques"

Le "Cahier des Charges technico-logistiques" consiste à décrire précisément et complètement le service concerné par l’appel d’offres. Cette phase est très importante car d’une part, elle aide le prestataire à comprendre quels sont les facteurs et les caractéristiques du type de service faisant l’objet de l’étude et d’autre part, elle aligne toutes les offres sur les souhaits spécifiques du client. Plus cette partie est détaillée, plus l’opérateur pourra formuler une proposition de collaboration en rapport avec les attentes de l’acheteur.

4. La construction du tarif et des coûts accessoires

La quatrième étape prévoit le choix de la structure tarifaire à adopter. Sur la base du point précédent (et de l’audit), on étudie les éléments de coût (bordereau, lignes, articles, palettes, poids, quantité, etc.) les plus adaptés à la nature du service logistique à effectuer (manutention, stockage, transport, etc.). Cette tarification sera celle qui sera utilisée par les participants à l’appel d’offres afin que les différentes offres présentées soient facilement comparables. La structure tarifaire devra être la plus simple possible, la plus juste et la plus contrôlable.

5. La définition de l’accord de niveau de service

La cinquième étape définit les niveaux de service minimums que le prestataire devra garantir durant la fourniture du service et qu’il devra donc estimer dans son offre (ces accords de niveau de service (SLA) devront ensuite être insérés dans le "Cahier des Charges Techniques" dans la section "Primes et Pénalités"). Parmi les plus importants figurent l’alignement des stocks, la qualité du prélèvement, la vitesse du "dock to stock" et de la préparation des commandes, la durée du retour de marchandises, le suivi des marchandises, la traçabilité des expéditions, le respect des délais de livraison, le maintien de la chaîne du froid, etc.

6. Simulations financières et choix du prestataire

Le choix du prestataire adéquat constitue l’étape finale. Une fois que toutes les offres financières sont collectées, on établit une simulation qui compare les coûts logistiques issus des différentes propositions des soumissionnaires qui participent à l’appel d’offres. Les résultats obtenus par cette ultime analyse ainsi que les résultats des audits effectués auprès des fournisseurs donnent au client tous les éléments pour qu’il puisse faire le meilleur choix afin d’avoir un prestataire fiable et au juste prix.

Simco Italia  Simco Italia