LA SIMULATION DYNAMIQUE POUR ABORDER DES PROJETS COMPLEXES

Probablement aucun d’entre nous achèterait une belle robe ou une voiture sans d’abord essayer ces articles, pour des raisons plus qu’évidentes de confiance en ce que nous allons nous procurer.

simulazione

Si cela s’applique aux investissements de petite taille et de faible importance, tels que ceux énumérés ci-dessus en tant que provocation, d’autant plus devrait-il s’appliquer aux investissements importants et desquels peut dépendre, en outre, le niveau de service que notre Société sera en mesure de livrer, tels que ceux pour les nouveaux systèmes intralogistiques (entrepôts, systèmes de manipulation interne) ou pour adapter les systèmes existants.

Bien évidemment, un test réel d’un système encore à réaliser n’est pas physiquement possible : cependant, le désir d’”essayer” un système si crucial, comme par exemple un coûteux entrepôt automatique tout nouveau, n’est pas destiné à rester insatisfait.

Bien qu’inconnus à la plupart d’entre nous, du moins dans leurs détails, il y a en fait des outils et des techniques raffinés pour réaliser l’ainsi dite simulation dynamique (“dynamique” dans le sens où le modèle qui est réalisé montre la tendance au fil du temps, minute par minute, du système simulé), des outils et des techniques qui, après des années de développement, ont atteint aujourd’hui un niveau remarquable de précision et de facilité d’utilisation.

Un système intralogistique est par définition un système complexe dans lequel la configuration même du système, les caractéristiques “cinématiques” de ses composants, les règles et les logiques auxquelles ces composants répondent et surtout les demandes volatiles que le système reçoit de la part des clients internes et externes interagissent de manière assez articulée.

Tous ceux qui ont une expérience même limitée de la conception ou gestion d’un entrepôt ou d’un système de manutention d’usine savent parfaitement à quel point la durée de vie opérationnelle de ces systèmes est variable, changeante et presque imprévisible, jour après jour et souvent d’heure en heure. Tout comme ils savent à quel point la réponse de ces systèmes à la charge de travail est tout aussi changeante en fonction de plusieurs aspects, principalement des règles de gestion de opérations.

En outre, ces systèmes intralogistiques doivent être en mesure de soutenir les activités de la société pendant de nombreuses années, soit ils doivent pouvoir faire face à des charges de travail difficiles à prévoir avec certitude, compte tenu de l’horizon à long terme de leur vie utile et de la plus générale incertitude économique.

En bref, grâce à la simulation dynamique nous serons en mesure d’estimer avec une grande précision comment un système intralogistique réagira à la charge de travail prévue ou à d’autres charges de travail (exécution d’analyses what-if et de stress test), selon un modèle assez proche de la réalité physique et logique du système même.

Les réponses que l’on obtient de ces études sont des réponses raffinées, qui peuvent prévoir des paramètres cruciaux tels que le temps de traversée du système, la présence de goulots d’étranglement et de files d’attente, la saturation instantanée des éléments critiques du système (en allant au-delà des valeurs moyennes, faciles à prévoir mais souvent inutiles). La chose intéressante est de voir comment ces paramètres varient en fonction du temps, car certainement la réactivité d’un système sera très différente si on considère un moment de pointe ou une calme “journée moyenne”.

20170531 simco art simulazione

Non seulement la simulation sera-t-elle en mesure de vérifier la présence de points critiques par rapport à une certaine configuration préétablie: grâce à un modèle bien conçu, à savoir capable de vérifier rapidement d’autres scénarios, il sera possible de tester efficacement la validité de propositions alternatives en termes de technologie (par exemple des moteurs avec ou sans onduleur pour avoir plus de vitesse et des accélérations plus précises), de configuration (par exemple augmenter la flotte de véhicules guidés par laser (LGV) ou choisir un transstockeur à double fourche) et surtout en termes de logiques opérationnelles, et cette validité peut être à la fois un concept d’efficacité et de coût.

En appliquant cette technique, Simco Consulting tient compte de l’état de l’art, des avantages qu’on peut attendre de son adoption, mais aussi des risques d’une approche simpliste et, au contraire, trop détaillée.

La mémoire présentée illustrera le modus operandi bien établi et affiné par Simco au cours des décennies et utilisé pour toutes les études de simulation dynamique, aussi bien complexes que plus simples, qui nous sont confiées par nos clients. La journée nous donnera aussi l’opportunité de présenter un cas récent et de répondre aux questions des participants.

Simco Italia  Simco Italia