POURQUOI REALISER UN ENTREPÔT AUTOMATIQUE?

L'expansion et la consolidation de l'économie mondiale dirige la concurrence sur la qualité de Supply Chain des entreprises. L'entrepôt, élément de base de toute stratégie logistique, joue un rôle fondamental dans l'obtention de performances distinctives en termes d'efficacité et, surtout d'efficience.

L'entrepôt automatique est un choix de plus en plus gagnant pour les entreprises qui veulent être des leaders dans leur secteur. Sans aucun doute, un entrepôt automatique (ou hautement automatisé) apporte des avantages importants:

  • Réduction des coûts moyens de personnel (directs et indirects)
  • Réduction du coût du logement (surfaces, consummation etc.)
  • Vitesse opérationnelle plus élevée (lead time)
  • Meilleure précision et dommages mineurs
  • Plus grand ergonomie et sécurité d'emploi
  • Flexibilité opérationnelle (extension horaires de travail, références)
  • Meilleure gestion et contrôle de l'entrepôt
  • Possibilité de travailler sans problèmes dans des environnements particuliers (entrepôts frigorifiques)
  • Indépendance: savoir-faire du personnel
  • Possibles avantages pour l'image de marque

Toutefois, c’est risqué d'activer un entrepôt automatique si la commodité réelle n'a pas été évaluée. Les coûts et les risques associés à tels investissements nécessitent d’une analyse rigoureuse des bénéfices pour déterminer les avantages que l’on peut attendre de l’introduction de ces technologies.

La conception d'un entrepôt automatique est un chemin long et complexe, qui passe par une série de phases caractérisées par un raffinement croissant et une réduction simultanée des options qui peuvent être suivies: chaque phase présente ses pièges très particuliers, souvent invisibles pour le non-expert.

La première phase concerne l’existence d’un problème: les "symptômes" peuvent être évidents (capacité de stockage) ou plus subtils (baisse du niveau de service, manque de précision et / ou de ponctualité, coûts logistiques). Il est important de remarquer les problèmes possibles, avec un contrôle rigoureux des "fondamentaux" (KPI) et périodiquement avec des audits appropriés par des spécialistes.

L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ

La deuxième phase de fonctionnalité concerne le coût.
L'étude de faisabilité conduit à l'identification de la solution optimale: avec cette intervention, le rôle et la charge de travail auxquels l'entrepôt sera soumis doivent être parfaitement compris au moyen terme (analyse des données historiques et leur projection).
Il est important de definir sans préjudice un large éventail de solutions de remplacement et de connaître l'offre technologique, en adoptant des critères d'évaluation appropriés pour la comparaison à la fois économique et qualitatif. Sans une analyse professionnelle, vous risquez de choisir une solution fondamentalement erronée.

PROGRAMMATION EN DÈTAIL

La solution sélectionnée implique l’installation d’un entrepôt automatique, qui présente presque toujours des niveaux élevés de complexité des installations et de la gestion, il est nécessaire d’attirer l’attention sur les phases suivantes du projet, afin que les résultats exprimés ne soient pas modifiés dans les justifications économiques et fonctionnelles de la Étude de faisabilité.
Dans les phases suivantes les détails de la solution choisie sont explorés, mais les pièges ne manquent pas: le mauvais dimensionnement (pas de l'entrepôt, mais plutôt de ses composants: navettes, tampons, stations de prélèvement, recirculation, systèmes automoteurs, etc.)peut entraîner des coûts d'investissement excessifs et, encore pire, une inefficacité substantielle de l'entrepôt, en raison des "goulets d'étranglement" qui sont les ennemis numéro 1 des systèmes complexes, dont les performances sont poussées à l'extrême.

Il s’agit de mettre en place un groupe de travail avec un niveau de professionnalisme suffisant dans l’organisation des entrepôts, soutenu par une expérience significative et par la maîtrise d’outils advances de préparation. La simulation dynamique devient une véritable "assurance" concernant le succès de l’initiative, en permettant d’economiser de 5 à 7%.

Dans la phase de détail du projet, il faut prêter attention à un autre possible point faible des entrepôts automatiques, qui consiste en une focalisation excessif sur les besoins opérationnels exprimés au moment du projet. Dans des conditions prédéterminées un système marche très bien, il est également vrai que lorsque les conditions aux limites changent (picking plus importante que prévu, ordres plus petits), le risque de dégradation des performances est réel; il est donc stratégique d'introduire un degré adéquat de flexibilité / extensibilité.

Est-ce que nous sommes donc en sécurité de tous risques, après une programmation détaillée, éventuellement soutenue par une simulation?

Non, mais nous aurons déjà rencontrés les problèmes principaux : le choix des bons fournisseurs, le prix d'achat, la redaction exhaustife d'un contrat, la définition des méthodes de maintenance les plus correctes, la formation du personnel qui devra gérer le nouveau système et la gestion du chantier (compris les tests et l'acceptation). Le probleme principal doit toujours être recherché à l'origine, c'est-à-dire dans un projet fait à la hâte; ça semble logique, mais la réalité nous montre le contraire.

simco consulting ORGANISE LE WORKSHOP :

AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT :
DE L'ANALYSE A LA MISE EN SERVICE

PARIS, 19 NOVEMBRE 2019 - H 9.00-16.00
NEOMA BUSINESS SCHOOL - 9 RUE D'ATHÈNES - 75009 PARIS, FRANCE

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU PROGRAMME DU WORKSHOP

Simco Italia  Simco Italia