LA SIMULATION DE FLUX : MANUTENTION OU AUTOMATISATION

Nous avons eu le plaisir lors de notre dernière newsletter de parler de la simulation de flux, avec ses multiples avantages. Mais pouvons-nous l’utiliser pour choisir entre la manutention « traditionnelle » ou l’automatisation ? la réponse est oui.

Manutention

Difficile de réaliser un modèle lorsqu’il s’agit de s’immiscer dans la peau d’un être humain. Humeur, fatigue, réflexions sont autant de facteurs qui semblent délicats à reproduire. Et pourtant … notre logiciel aborde tous ces paramètres :

  • D’une part parce que les cadences sont paramétrables en fonction de l’avancée des horaires d’un poste de travail,
  • Ensuite parce que la création du modèle ne peut être menée qu’à l’issue d’un processus d’observations, d’audit et de récoltes de données, qui seront assimilées et substituées à une des dizaines de lois statistiques connues à ce jour, y compris la génération d’erreurs !
  • Enfin, parce que nous simulons également la distribution des travaux aux équipes, les temps de déchargement des outils de manutention, …

D’une manière générale, nous ne passons pas à l’étape suivante tant que le modèle ne réagit pas comme « la vraie vie » sur une période de référence.

Automatisation

Coté manutention, on pourrait imaginer que la création du jumeau soit bien plus facile. Détrompons-nous : sauf à être dans une situation de reingeeniring, nous partons d’une feuille blanche et devons tester la bonne adéquation du process, associer les informations aux flux et matériels simulés, afin d’assurer le bon aiguillage des produits au sein de l’entité simulée.

Nous partons pour se faire de nos propres expériences, complétées par les données des fournisseurs. Là aussi, nous sommes tenus de prendre en compte les temps de chargement déchargement, statistiques de pannes, casses, et autres anomalies générant des dysfonctionnements de flux, y compris pour les technologies les plus récentes.

Et si le modèle n’existe pas dans notre base ? alors nous passons en mode programmation, et créons le visuel associé, tout aussi important pour la compréhension du flux.

Face à Face

C’est en faisant tourner les deux modèles dans les mêmes conditions et sur plusieurs scenarii que nous allons chercher nos conclusions, parfois inattendues.

Le Besoin

Au tout début, les entreprises venaient chercher de l’automatisation avec un objectif de ROI (Return on Invest, Retour sur Investissement). Ce qui limitait des dossiers avec un fort volume de flux, et des colis relativement calibrés. Puis est arrivé l’ère de l’amélioration des conditions de travail. Soulager l’homme sur des manutentions lourdes, répétées, parfois difficiles, générant des troubles musculosquelettiques (TMS). Les demandes plus récentes sont d’une autre nature encore : l’entreprise souhaite automatiser car elle ne trouve plus à recruter. Nos métiers changent, et la simulation de flux permet d’y répondre.

Avantages

Tester des évolutions de postes de travail, de process, de moyens de manutention visant à limiter les tâches répétitives, sans perturber le quotidien reste le point fort de la simulation. Mais les analyses réservent parfois quelques surprises : étudier les flux pour chercher à les simplifier et les rendre automatisables, réfléchir à la mise en place de systèmes de remontées d’information, imaginer les nœuds de décision à faire appliquer aux mécanismes … amène parfois à appliquer ces évolutions directement sur le poste de travail du manutentionnaire ou du cariste, rendant caduque l’investissement nécessaire dans des systèmes, et redonnant un sens plus noble (et productif !) au collaborateur.

Quoi qu’il en soit, le livrable constituera toujours une formidable base de départ pour le cahier des charges à initier dans le cadre de la mise en œuvre.

Conclusion

La démarche utilisée pour créer le jumeau numérique nous oblige un exercice mental structuré et une collecte de données stricte, au-delà d’un simple audit en termes de qualité d’information. A partir de là, nous élargissons le champ des possibles et sommes en mesure d’amener des axes d’améliorations et d’estimer de manière très fine les investissements et leurs retours, qu’il s’agisse d’améliorations de postes de travail ou de travaux partant d’une page blanche.

Sans oublier que passer par SIMCO Consulting apporte une garantie essentielle : la neutralité. Toutes les technologies ont leurs avantages, leurs limites, et leurs domaines d’application, l’investissement dans l’automatisation n’est pas systématique. Notre travail consistera à simuler plusieurs scenarii avec des technologies différentes, et de vous apporter le recule avec les avantages et inconvénients de chaque solution … pour ensuite, si vous le souhaitez, vous assister dans la mise en œuvre, et valider le bienfondé de la simulation.

Et pour en savoir plus ? contactez-nous ! Simco Consulting 26-28 - Tél. +33 (0) 178423532 - simco@simcoconsulting.fr.

SIMCO CONSULTING ORGANISE UN WORKSHOP CONCERNANT L' ENTREPÔT AUTOMATIQUE:

PARIS, 19 NOVEMBRE 2019 - H 9.00-16.00
NEOMA BUSINESS SCHOOL - 9 RUE D'ATHÈNES - 75009 PARIS, FRANCE

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU PROGRAMME DU WORKSHOP

Simco Italia  Simco Italia