PRÉPARER L’AVENIR

Introduction

Il est facile de titrer cette newsletter « préparer l’avenir », il est plus difficile de le mettre en œuvre. Nous vivons des instants inédits de notre période de civilisation, et chaque jour nos certitudes (pourtant récentes) se transforment en hypothèses, puis en doute. Le monde était déjà qualifié de VUCA (ou VICA en Français) : Volatil, Incertain, Complexe, Ambiguë, libre à chacun de mettre un superlatif devant ces adjectifs et de se retrancher derrière ses hypothèses.

PRÉVISIONS de ventes ?

C’est l’un des rares sujets sur lequel nous n’avons pas présenté de webinaire lors des derniers mois. Des outils existent, basés sur l’analyse des historiques et retravaillés avec des algorithmes d’intelligence artificielle et peuvent s’appliquer sur de nombreux secteurs d’activité. Sur la base d’une cible de chiffre d’affaires, de mix produits, et des datas, ces outils planifient les besoins de stockage et de distribution pour chaque étape de la chaine. Mais avec quelle fiabilité in fine ?

Agilité

Dans les travaux que nous menons avec nos clients, dont nombreux affichent des objectifs de croissance très prometteurs, nous nous devons de prendre du recul vis à vis de ces données, et de les interpréter comme une donnée entrante pour en mettre en évidence l’impact sur l’organisation entre la situation actuelle et la situation à venir. A nous, en fonction de ces données, de proposer des organisations « agiles », tant sur l’accompagnement de la montée en charge que sur la possibilité de faire face à une évolutions des mix produits et canaux de distribution. L’impact sur le « cash flow » doit rester le plus possible en lien avec les palier d’activité. Ces mêmes organisations doivent également pouvoir faire face à des pics de saisonnalité (ou hors saison !) de plus ne plus forts et de moins en moins prévisibles, ce qui explique que nous proposons dans nos études des solutions des plus manuelles aux plus automatisées.  

Pénurie de main d’œuvre

L’automatisation des entrepôts [nécessitant un investissement de départ important mais avec des retours sur investissement qui surprennent parfois nos clients], est en effet une des réponses pour faire face à un quotidien où il est difficile de trouver de la main d’œuvre, et subir des pics d’activités, où cette difficulté est amplifiée. Qui plus est l’arrivée des nouvelles technologies, dont le digital (WMS, TMS, …) et l’automatisation ont plutôt tendance à fidéliser les effectifs et améliorer les conditions de travail. Encore faut-il bien former les opérateurs et les accompagner dans la transition.

Canaux de distribution

Une autre facteur à l’origine de l’amplification du niveau de complexité est celui de la typologie des canaux de ventes. Quand bien même nos entreprises souhaiteraient se diversifier et franchir le cap du e-commerce, ce n’est pas une nouvelle typologie de préparation qui arrive, mais une approche beaucoup plus complète : avoir son propre site e-commerce, vendre via une place de marché, qui nécessitera un réapprovisionnement ou au contraire un envoi direct au consommateur final, penser aux nouveaux emballages, contracter les services de livraisons adéquat, s’organiser pour les retours qui vont affluer, ou faire appel à un prestataire externe qui maitrise le sujet mais va nécessiter de dédoubler ses stocks, … bref, le tout nécessite une véritable approche projet, d’autant qu’avec les ventes en ligne, la réputation de l’entreprise peur vite évoluer dans un sens ou dans l’autre.

RSE

Autre élément structurant de l’avenir : l’impact RSE de nos organisations. L’impact de l’investissement, celui du fonctionnement, et la dégradation des indicateurs quand il s’agit de basculer sur l’envoi et la livraison dernier kilomètres de colis individualisés. Là aussi, les choses bougent et le cadre de référence est à surveiller, avec la publication d’un rapport gouvernemental intitulé « Pour un développement durable du commerce en ligne ». Nous sommes tous de plus en plus sensibilisés aux bonnes pratiques environnementales, mais de plus en plus nombreux à vouloir notre colis demain matin dans notre boîte aux lettres, avec tous les messages de suivi associés.

Comment répondre à la complexité

Vous l’aurez compris, les parties prenantes internes et externes sont autant de facteurs de complexité à prendre en compte dans nos organisations intralogistiques, et se faire accompagner par un cabinet qui vous aidera à prendre de la hauteur sur la situation et vous fera bénéficier de 40 années d’expériences ne pourra être que bénéfique. Depuis un an et demain maintenant, nous avons mis en place des cycles de webinaires que vous pouvez consulter sur le site www.simcoconsulting.fr :  l’étude de faisabilité, l’externalisation du transport et de la logistique, l’automatisation au bénéfice de la densification du stockage ou de la préparation de commandes, les systèmes d’informations en termes d’exécution de la supply chain, … et de nouveaux épisodes vous seront proposés dès novembre.

Se retrouver dans des salons

Et pour forcer le destin, et se dire que la situation sanitaire va s’améliorer, nous avons décidé de participer à deux salons sur la fin d’année : Retail Chain, organisé par Premium Contact le 14 octobre, et Supply Chain Event les 24 et 25 novembre nous permettront de nous rencontrer et discuter de vive voix. Mais bien sûr, nous pouvons aussi venir vous voir sur simple demande pour échanger sur vos sujets d’actualité.

Towards Best In Class Logistics

Notre objectif étant d’accompagner la montée en puissance de vos organisations logistiques et d’en identifier les sources de valeur ajoutée, nous sommes à même de vous proposer une offre sur mesure et un catalogue de formation. Alors n’hésitez pas, contactez-nous.

En l’attente, nous vous souhaitons un très bel été.

A très bientôt et prenez soin de vous !

Benoît CUDEL
Ceo France
Senior Partner Consultant
Tel. +33 (0)3 65 69 00 52 - Mob. 0783267384
Email:  b.cudel@simcoconsulting.fr 
SIMCO Consulting

Simco Italia  Simco Italia